AWS RE:invent 2016 : jour 3, jour de keynote !


Osones vous propose de vivre l'AWS Re:Invent, la Keynote annuelle d'Amazon Web Services, comme si vous y étiez ! Au programme :



Troisième jour, jour de keynote !

Le mercredi se termine pour nous, tandis qu'il est 9h11 jeudi en France au moment où j'écris ces lignes. Autant dire que les 32 000+ participants à la conférence (40 000 de source sûre comme diraient les manifestants) commencent à fatiguer à force de se faufiler dans une marée humaine. Le tout sur fond de moquette mouvante et de brouhaha continu, alimenté - en partie seulement - par les machines à sous qui nous entourent. Le plaisir de vivre dans cette ville éphémère reste malgré tout entier, et nous sommes tous alimentés par les nombreuses annonces qui, il faut l’avouer, donnent à AWS des années d’avance supplémentaires – on va commencer à parler de décennies - sur les concurrents.

Sans plus de préambule, passons à la première des deux keynotes qui marquent cet événement mondial.


La Keynote d'andy Jesse, CEO d'AWS :

Après avoir présenté la grande variété des services déjà existants sur AWS, nous avons eu droit à plein de nouveautés.


- De nouveaux types d’instances EC2 :

  • Du côté de la famille T2, qui sont des instances peu coûteuses, avec une capacité du burst, deux nouveaux types : t2.xlarge (4 vCPU, 16 Go de RAM), et t2.2xlarge (8 vCPU, 32 Go de RAM).
  • Nouvelle génération pour les instances optimisées mémoire : R4. Passage à la mémoire DD4, beaucoup plus rapide, plus de cache L3, mais aussi capacité réseau très supérieure. Le tout pour… moins cher.
  • Nouvelle génération pour les instances optimisées calcul : C5. Passage à la génération de processeurs Intel Skylake, toujours plus rapide. Cette nouvelle famille n’est en revanche pas immédiatement disponible.
  • Nouvelle génération pour les instances optimisées stockage : I3. Pour qui a besoin de beaucoup, beaucoup, beaucoup d’IOPS, on touche au graal. En effet, les disques SSD sont remplacés par… des cartes NVMe, qui sont des cartes PCI-Express avec tout plein de mémoire flash. Ultra rapide. Jusqu’à 3,3 Millions d’IOPS (!)
  • Nouvelle famille : F1. Qui permet d’utiliser un FPGA ! Amazon nous étonnera toujours ! Qui n’a jamais joué avec un FPGA à l’université ? Pour rappel, les FPGA permettent de “construire” des puces électroniques, mais de façon programmatique. Un programme, écrit en général en VHDL, une fois “compilé” permet de “câbler” le FPGA. Une fois câblé, un FPGA se comporte quasiment comme un ASIC. Ce qui permet d’aller jusqu’à 30x plus vite. Pour tous les calculs matheux, les analyses statistiques, etc., c’est une excellente nouvelle !




- Plein de CPU sur EC2 :

Toujours côté EC2, notons l’arrivée des Elastic GPU. Cette annonce peut paraître marginale, mais techniquement, c’est complètement fou. Il est désormais possible d’attacher à n’importe quelle instance une carte GPU… Exactement comme on attache un EBS à une instance. C’est fou, c’est Vegas, c’est AWS.




- Amazon LightSail :

Autre grande annonce de cette keynote, l’arrivée du VPS chez AWS, avec Amazon Lightsail. Il est désormais possible de lancer un VPS, 100% managé, qui comprend adresse IP fixe, terminal SSH, DNS configurable, gestion de clés ssh et monitoring serveur, ainsi que l’accès aux services AWS. Niveau tarification on sera à 10$ pour un VPS doté d’1 Go de ram, 1 coeur et 30 Go de SSD. Deux choses à noter : contrairement aux autres services AWS, Lightsail a son propre site internet : https://amazonlightsail.com/. Certains diront que ce choix est directement destiné à DigitalOcean qui doit désormais faire attention à ses arrières.




- Une révolution pour Amazon S3 :

Côté S3, autre annonce qui risque de changer la vie de beaucoup de monde : Amazon Athena. Athena permet de réaliser des requêtes SQL directement sur S3. Nul besoin ici d’instancier un cluster Hadoop, ou Redshift, non, non, les requêtes sont jouées directement. Dès notre retour en France, nous vous ferons part de nos premiers essais sur ce produit qui s’annonce très prometteur.




- Amazon Aurora supporte PostgreSQL...

... et ça fait plaisir !




- De l'IOT qui fait sortir AWS d'AWS :

Assez incroyable, les premiers services AWS qui sortent d'AWS pointent leur nez. Il s'agit principalement de Lambda qui pourra être installé localement sur des objets connectés - comme des Raspberry - qui pourront envoyer en asynchrone les données sur AWS.




- On a vu le CEO de VMware...

... mais on s'en fout, c'est pas Cloud.




Amazon renforce son offre IOT, reposant sur l'expertise Alexa :




- Le camion de Fred et Jamy :

Enfin, pour le côté "on sait plus quoi sortir et nos ingés sont en roue libre", nous noterons la sortie d'un camion AWS. Oui, un camion, destiné à faire du Snowball à grande échelle.




Mais c'est pas fini !

Voilà un premier aperçu de cette troisième journée, notre twitter reste ouvert 24/24 pour prendre vos questions, critiques, demandes de rappartiement de goodies. donc n'hesitez pas, et à demain !


La discussion continue !

Nous attendons vos questions, remarques & mots doux sur notre Twitter :