C'était cette semaine, sur AWS - Lundi 18 avril 2017


Vacances scolaires, puis week-end de Pâques : il est temps de se dégourdir les neurones pour bien commencer cette semaine réduite ! N’ayez crainte : Osones se charge de vous faire un récap rapide de toutes les nouveautés AWS de ces deux dernières semaines, avec un focus sur les nouvelles les plus importantes.
Vous pouvez à tout moment retrouver ces informations dans leur version originale sur le blog AWS (en), ou vous inscrire à la Newsletter Osones via le formulaire en bas de page !


Amazon Athena exécute des requêtes SQL directement à partir de données S3 chiffrées

Annoncé lors de L'AWS Re:Invent 2016, Amazon Athena est un “Serverless Interactive Query Service” utilisable directement dans Amazon S3.

Qu’est ce que cela veut dire ? Amazon Athena permet de réaliser des requêtes SQL directement sur S3. Nul besoin ici d’instancier un cluster Hadoop, ou Redshift : les requêtes sont jouées directement via le moteur de requêtes SQL distribué open source Presto. Athena prend en charge un large éventail de formats de données tels que CSV, JSON, ORC, Avro ou Parquet, et est facturé à la requête comme tout bon service “Serverless” d’Amazon : 5 USD par To de données analysées.



Si ce service nous paraît encore exotique, car limité - pour le moment - aux régions US (Virginie du Nord, Ohio et Oregon), les premières améliorations commencent à faire leur apparition. C’est le cas aujourd’hui, avec l’annonce le 5 avril 2016 : Amazon Athena est désormais capable d’aller exécuter des requêtes SQL sur des données chiffrées sur Amazon S3. Plus particulièrement, sont concernées les données chiffrées avec les outils mis à disposition par la plateforme et que vous connaissez déjà :

  • Le chiffrement côté serveur avec Amazon S3-Managed Encryption Keys,
  • Le chiffrement côté serveur avec AWS Key Management Service (KMS),
  • Le chiffrement côté client tant que la gestion des clés est assurée par AWS KMS.

Dès que le service sera disponible dans nos contrées européennes, Osones vous proposera un grand récap de ce nouveau service !


Plus d'informations dans le post dédié sur le blog d’AWS (EN) ici.


Contactez des Experts AWS certifiés !


Amazon ElastiCache supporte Memcached en version 1.4.34 & les failovers manuels sur Redis.

Amazon ElastiCache est, vous l'aurez compris, le service de cache managé, permettant d'améliorer nettement les temps de latence et le débit de vos projets AWS. Une fois encore, "managé" ne veux pas dire "lock-in", puisque ElastiCache supporte deux moteurs OpenSource :

  • Memcached – un système de mise en cache mémoire d'objets largement utilisé. ElastiCache est conforme au protocole Memcached, de sorte que les outils que vous utilisez actuellement couramment avec vos environnements Memcached fonctionnent de manière transparente avec ce service.
  • Redis – un magasin clé-valeur en mémoire couramment utilisé et à code source libre, qui prend en charge les structures de données telles que les listes et les jeux de données triés. ElastiCache prend en charge la réplication maître/esclave et la fonction multi-AZ, lesquelles peuvent vous servir à mettre en place une redondance basée sur différentes zones de disponibilité.


amazon Elasticache

Depuis le 10 avril 2017, Amazon ElastiCache supporte Memcached en version 1.4.34. Cette nouvelle version mineure n’apporte pas de nouveautés par rapport à la version 1.4.33 mais apporte un nombre significatif de correctifs, que vous pouvez retrouvez dans les Release Note github.


Autre nouveauté sur Amazon ElastiCache : vos cluster Redis peuvent se mettre en fail-over, c’est-à-dire gérer automatiquement la bascule d’un master vers un replica qui prendra sa place, sur demande. Ce failover automatique “forcé” permet par exemple de tester la réaction et la résilience de vos applications à un Failover de vos cluster Redis.

Plus d'informations dans la news sur le blog d’AWS (EN) ici.



Amazon Elasticsearch Service dépasse ses limites et propose le moteur Mustache

Comme son nom l'indique, Amazon Elasticsearch Service vous donne un accès direct à l’API open-source d’Elasticsearch. Vous pouvez déployer un cluster Elasticsearch prêt à s'exécuter en mode production en quelques minutes, sans vous soucier de la gestion des ressources sous jacentes.

Nous vous annoncions en février la disponibilité de la version 5 d’Elasticsearch et d’un free-tier plus généreux. Deux nouvelles concernent à nouveau ce service en avril.


Amazon ElasticSearch version 5

Depuis le 5 avril 2017, Amazon ElasticSearch Service augmente le nombre maximum d’instances supportés : vous pourrez désormais aller jusqu’à 100 noeuds et 150 TB de stockage par cluster ! En multipliant par 5 les seuils maximums sur le service, AWS vous permet de stocker puis d’analyser des workloads forcément plus importants, et d’augmenter considérablement vos capacités de scaling horizontal.

Par ailleurs depuis le 11 avril 2017, Amazon ElasticSearch Service supporte Mustache sur ElasticSearch 5. Mustache est un moteur de template “Logic-Less” OpenSource, moteurs dont le but est de faciliter la génération dynamique de requêtes, diminuant ainsi les erreurs lors de la création desdites requêtes.

Plus d'informations dans l'annonce AWS officielle (EN) ici.



Des réductions de tarifs sur AWS

Avant de retrouver la liste des nouveautés sur Amazon Web Services, petit point sur la tarification. Pas de big-bang à attendre cette semaine, mais deux gestes intéressants :

  • AWS CodePipeline offre le premier mois de tous vos pipelines.
  • Amazon Kinesis Firehose annonce une réduction de 17% de ses tarifs pour les données entrantes, et introduit la tarification dégressive en fonction du volume de donnée ingéré.



Les (autres) nouveautés de la semaine sur Amazon Web Services :



C'est tout pour cette semaine ! Vous êtes désormais au top de l'actualité sur AWS :)

N'hésitez pas à nous faire vos retours sur notre twitter @Osones, ou à contacter nos Experts si vous avez besoin d'aide !


La discussion continue !

Nous attendons vos questions, remarques & mots doux sur notre Twitter :