C'était cette semaine, sur AWS - Lundi 29 Juin 2015

Chaque lundi, Osones revient en français sur l'actualité de la semaine d'Amazon Web Services. Vous pouvez à tout moment retrouver ces infos dans leur version originale sur le blog AWS (en).


Taguez vos coffres Amazon Glacier.

Amazon Glacier est un service de stockage sécurisé, durable et à très faible coût pour l'archivage et la sauvegarde en ligne des données. Les clients peuvent stocker en toute confiance des volumes de données de toute taille, à partir de 0,01 USD par giga-octet pour un mois, ce qui est plutôt compétitif. La raison de ces prix bas: Amazon Glacier propose du stockage à froid, conçu dans l'optique d'extractions peu fréquentes et inhabituelles, les données étant conservées pour de très longues durées. Vous pouvez extraire gratuitement chaque mois jusqu'à 5 % de votre stockage mensuel moyen (au prorata par jour). Si vous décidez d'extraire plus que ce volume de données dans le mois, des frais d'extraction vous seront facturés à partir de 0,011 USD par gigaoctet.

Dans son fonctionnement, les données sont stockées dans des « archives » Amazon Glacier pouvant comprendre n'importe quel type de données - photo, vidéo ou document - et pouvant peser jusqu'à 40Tb. Ces archives sont stockées dans des conteneurs appelés "coffre-fort", dont le nombre peut aller jusqu'à 1000 par compte AWS.

Amazon Glacier

Après la MAJ de début mai permettant de gérer l'accès aux différents coffres forts au niveau des groupes IAM, c'est au tour de la vague de « tagging » d'AWS de toucher le stockage à froid. Il est en effet possible de tagger les coffres forts - principalement pour des questions d'allocation du budget en interne - et de retrouver ces infos directement dans la console d'allocation des coûts. Ces tag donnent également la possibilité de rechercher plus simplement ses coffres, avec le tag "backup" par exemple.

Cette fonction est déjà disponible gratuitement.

En savoir plus sur le blog AWS (en).



Nouveau kit SDK AWS pour Python (Boto3) disponible

Tout a commencé un matin de 2006, lorsque AWS a proposé un client Python pour Amazon S3. Téléchargé des centaines de milliers de fois par semaines et supportant presque 40 services AWS, l'histoire de Boto - le petit nom donné au SDK Python permettant de communiquer avec Amazon Web Services - continue aujourd’hui avec le lancement de sa 3ème version.

En effet, la prochaine version majeure du kit SDK AWS pour Python (Boto) est désormais disponible en version préliminaire. Parmi les nouveautés :

Prise en charge des versions 2 et 3 de Python

Boto est actuellement en cours de réécriture intégrale afin de fournir une prise en charge native à la fois dans la version 2 et la version 3 de Python.

Interface de service homogène

Tous les clients du service utilisent la même interface, assurant une homogénéité d'accès pour tous les services pris en charge.

Modules d'extension personnalisables

La version 3 du kit SDK AWS pour Python repose sur le nouveau package botocore et offre une interface puissante pour la création de modules adaptés à votre application.

Vous retrouverez le tout sur le Github AWS Boto3 (en).



Alexa donne de la voix à l'internet des objets (IoT).

Vous êtes nombreux à être intéressés et à vous lancer sur des projets concernant l'IoT (Internet of Things, ou Internet des objets en français). Cette semaine, Amazon vous offre la possibilité de profiter de son système de reconnaissance vocale pour vos projets.

Bien entendu hébergée sur AWS, Alexa est l'assistant personnel d'Amazon Echo, produit que n'est pas encore arrivé sur les rives du vieux continent. Les deux mains dans la pâte à tarte, Nadine peut ainsi invoquer les esprits reposant dans le totem d'Amazon pour lancer le dernier tube de Bruno Mars, connaitre la météo à Mougins ou ajouter des ustensiles de cuisines à sa liste de course.

Amazon Glacier

Amazon vous propose donc vous aussi de bénéficier de son système de deux manières :

Alexa Skill Kit, ou ASK

Les Skills sont des commandes vocales qu'il est possible de réaliser via Alexa. Vous pourrez utiliser ASK pour connecter vos services existants à Alexa en quelques minutes. Votre service sera ainsi accessible à tous les possesseurs d'Amazon Echo sans vous soucier de l'infra, le système reposant sur AWS Lambda. Ainsi, Pebblebee, une société qui proposer des sondes bluetooth, saura répondre à des questions du type "Alexa, quelle est la température dans la chambre du bébé ?".

Alexa Voice Service (AVS)

Alexa, la technologie qui permet à Amazon de comprendre vos questions et d'y répondre, sera bientôt disponible pour tous vos objets. Il ne sera donc pas obligatoire de posséder son totem Amazon Echo, l'assistant personnel pouvant donc être hébergé dans les objets que vous proposez : systèmes de navigation, montres connectés, ou même bougies à LED, tant que votre objet propose un microphone, une sortie audio et une connexion interne.

Enfin, en plus d'être serviable et ouverte, Alexa est riche. Si vous créez des services ou usages innovants en utilisant ASK ou AVS, vous pourrez recevoir jusqu'à 100 millions de dollars de la part d'Amazon.

En savoir plus sur : Alexa Voice Service (en)

Alexa Skill Kit (en).

Alexa Fund (en).



Rejoignez vous aussi la conversation !

Questions, remarques, suggestions... Contactez-nous directement sur Twitter sur @osones !

Pour discuter avec nous de vos projets, nous restons disponibles directement via contact@osones.com !

Rejoignez VOTRE groupe LinkedIn dès maintenant : Utilisateurs Francophones d'Amazon Web Services (AWS).

AWS user group FR



Kevin MESSY

La discussion continue !

Nous attendons vos questions, remarques & mots doux sur notre Twitter :