C'était cette semaine, sur AWS - Lundi 5 février 2018


Comme chaque semaine, Osones vous propose de voir l’essentiel de l’actu AWS de la semaine, avec un focus sur les nouvelles les plus importantes !

Preview des Parallel Query pour Amazon Aurora

Amazon Aurora est le moteur de base de données relationnelle managé d'Amazon Web Services.

Compatible avec MySQL et PostgreSQL sans lock-in propre à Amazon, Amazon Aurora promet des performances améliorées à matériel égal. Aurora est conçu pour offrir une disponibilité de plus de 99,99 %, en répliquant les données six fois dans 3 zones de disponibilité et en les sauvegardant en continu dans Amazon S3.


AWS Aurora POSTGRESQL

Après les deux nouveautés annoncées la semaine dernière ici-même, Amazon Aurora annonce l'ouverture à la preview d'une nouvelle fonctionnalité : Amazon Aurora Parallel Query, qui offre la possibilité d'effectuer des requêtes parallèles et des recherches de phrases.

Disponible sur Amazon RDS depuis la prise en charge de PostgreSQL 9.6.1, les requêtes parallèles permettent de distribuer plusieurs processus de travail sur plusieurs cœurs CPU afin d’accélérer l'exécution des requêtes. Chaque processus de travail effectue la requête sur un sous-ensemble de données. Les résultats sont ensuite combinés pour produire le résultat final de la requête.

La preview n’est disponible pour le moment disponible qu’avec Amazon Aurora MySQL et dans les régions Est des États-Unis (Virginie du Nord), Est des États-Unis (Ohio), Ouest américain (Oregon) et Europe (Irlande).

Vous pouvez vous inscrire à la preview en suivant ce lien (EN).


Contactez des Experts AWS certifiés !


[Replay] Deux nouveautés pour Amazon EC2 Spot !

Nous en parlons assez régulièrement sur le blog Osones, et pour une bonne raison : lancé en 2009, Amazon EC2 Spot Instances (aussi appelé “Instances ponctuelles Amazon EC2” en français) est un mode d’utilisation des instances EC2 permettant de bénéficier d'une réduction de 50 à 90 % sur vos coûts d'exploitation par rapport aux instances à la demande.

Basé sur un système d'enchères - et à l’aide d’un “Spot Bid Advisor” - Amazon EC2 Spot connaît de très nombreuses améliorations ces derniers mois, notamment dans la gestion de l’auto-scaling, le support des flottes d’instances Spot, et bien entendu la facturation à la seconde.


AWS EC2 SPOT

Depuis le 23 janvier 2018, Amazon EC2 Spot propose deux nouvelles fonctionnalités :

  • Amazon CloudWatch Events remonte l’avertissement d’arrêt des instances SPOT

Car oui, comme tout système d’enchères, EC2 Spot sera amené à lancer et à arrêter des machines en fonction du prix du marché. Lorsque votre enchère est plus basse que ce dernier, AWS vous notifie 2 minutes avant l'interruption des machines pour arrêter proprement vos process.

L'avertissement d'interruption de deux minutes pour les instances ponctuelles est dès à présent disponible via Amazon CloudWatch Events et continuera à être accessible via le service de métadonnées d'instance.

  • Le Pause and Resume est disponible sur les instances C5 et M5

Amazon EC2 Spot peut désormais mettre en veille des instances Amazon EC2 C5 et M5 bénéficiant d’un EBS en cas d'interruption. Votre application reprendra là où elle s’est arrêtée dès que le prix du marché vous sera de nouveau favorable.

Cette fonctionnalité est désormais disponible pour les familles d'instances C5 et M5 avec une mémoire (RAM) de moins de 100 Go exécutant les systèmes d'exploitation Amazon Linux, Ubuntu et Microsoft Windows.

L'état de veille est disponible pour les familles d'instances C3, C4, M4, R3 et R4 depuis le 28 novembre 2017.

Vous pouvez retrouver plus d'informations dans la documentation officielle Amazon EC2 Spot (FR).


Contactez des Experts AWS certifiés !


Nouvel article Osones : diminuer les erreurs de vos déploiements sur vos conteneurs avec Concourse-CI !

Compiler/builder et déployer manuellement des applications conteneurisées est généralement lent et source de nombreuses erreurs. Le déploiement continu permet d'automatiser la compilation de votre projet, la création de l'image Docker correspondante, les tests inhérents à votre application ainsi que le déploiement final sur votre orchestrateur préféré (si ce n'est pas encore Kubernetes, Osones propose une formation pour combler ce trou dans votre raquette). Cet enchaînement permet d'assurer une reproductibilité quasiment parfaite, accélère bien évidemment le temps entre la modification du code source et le déploiement en production. En tant qu'Ops nous gagnons en sérénité, votre client optimise ses coûts (le temps, l'argent tout ça tout ça).

Dans cet article, nous utiliserons Concourse-CI comme outil de CI/CD et Kubernetes comme orchestrateur de conteneurs. Nous ne nous arrêtons pas sur le déploiement de ces deux outils, néanmoins, transparence oblige, je ne voudrais pas avoir de problème, Kubernetes est déployé via kubeadm en version 1.9.2 et Concourse-CI via des conteneurs dont les images sont fournies en version 3.8.0.

Lire la suite de l’article sur le blog Osones (FR).




C'est tout pour cette semaine ! Vous êtes désormais au top de l'actualité sur AWS :)

N'hésitez pas à nous faire vos retours sur notre twitter @Osones, ou à contacter nos Experts si vous avez besoin d'aide !


La discussion continue !

Nous attendons vos questions, remarques & mots doux sur notre Twitter :