Des nouvelles fraiches d'OpenStack - 18 Avril 2016

Comme chaque semaine, le Blog Osones vous propose un tour du Web d'OpenStack, pour toute savoir en 5 minutes et en Français !

Au programme cette semaine :

  • Mitaka - L'expérience utilisateur au cœur des préoccupations
  • Un guide de dépannage pour OpenStack
  • Quelques grandes entreprises utilisant OpenStack
  • Infographie d'OpenStack


Mitaka - L'expérience utilisateur au cœur des préoccupations

La release Mitaka d'OpenStack met l'accent sur la facilitation de gestion de la plateforme et sur l'expérience utilisateur (comme nous le disions dans notre article du 29 mars : Premier aperçu des atouts de Mitaka).

Objectif de Mitaka : rendre le Cloud OpenSource plus facile à utiliser et à déployer.

En effet, la communauté a beaucoup travaillé sur une amélioration globale de l'expérience utilisateur car depuis deux ans OpenStack est implémenté en production par de grandes entreprises, certaines ayant même sollicité la communauté afin qu'elle facilite le déploiement de la technologie Cloud OpenSource.

Afin de servir ces objectifs, Mitaka propose pour cela une CLI unifiée et des configurations en une seule étape pour de nombreux composants.

Le client ligne de commande (CLI) OpenStack unifié est une des nouvelles fonctionnalités clés destinées à améliorer à la fois la gestion et l'expérience des utilisateurs. La CLI keystone avait déjà été dépréciée en faveur de la CLI OpenStack unifiée, et les autres projets migreront progressivement vers cette dernière. Chaque service, actuel ou futur, peut enregistrer un jeu de commandes dans le client unifié grâce à une architecture de plug-in. Auparavant, chaque projet OpenStack avait une CLI indépendante.

Dans le même temps, les appels API pour les différents sous-projets d'OpenStack sont maintenant plus uniformes, avec les SDK qui vont avec. Il est donc plus facile pour les développeurs d'écrire des applications qui se branchent directement sur les composants d'OpenStack.

Toujours dans le but de simplifier les déploiements, les développeurs du projet ont positionné certains paramètres de configuration supplémentaires (avec des valeurs par défaut). Keystone dispose désormais d'un processus de configuration simplifié.

En savoir plus sur :
- OpenStack’s Mitaka release focuses on manageability and user experience
- OpenStack simplifies management with Mitaka release
- Latest OpenStack Release Advances ‘Intent-Based’ Configuration


Un guide de dépannage pour OpenStack

Tony Campbell, le directeur des formations et certifications de Rackspace, a guidé de nombreuses personnes dans la traversée du désert qu'est l'apprentissage d'OpenStack. Il vient de publier un nouveau livre Troubleshooting OpenStack aux éditions Packt.

À cette occasion, la rédaction de superuser.OpenStack.org lui a demandé d'expliquer les principaux points bloquants pour les nouveaux utilisateurs d'OpenStack. Il explique qu'un des points les plus complexes d'OpenStack est l'articulation et les interactions entre les différents modules. Il ajoute par ailleurs qu'il y a de plus en plus d'informations, mais qu'il faut les trier et s'assurer qu'elles correspondent bien à l'implémentation et à l'infrastructure de son Cloud OpenStack.

Ce livre s'adresse aux administrateurs systèmes expérimentés découvrant le projet et la technologie OpenStack. Les personnes souhaitant évaluer et tester OpenStack et rencontrant des problèmes d'implémentation pourront aussi tirer bénéfice de cet ouvrage.

Troubleshooting OpenStack "Tony Campbell


Les chanceux qui se rendront à l'OpenStack Summit d'Austin pourront profiter d'une distribution gratuite de l'ouvrage.


En savoir plus sur : Troubleshooting OpenStack a new book shows you how


Quelques grandes entreprises utilisant OpenStack

Nous allons présenter quelques unes des organisations qui poussent OpenStack dans le courant dominant des plateformes Cloud.
Source : OpenStack enterprise users: Nine businesses using the open-source cloud platform

- Volkswagen

Volkswagen affirme qu'il met en place un cloud privé OpenStack pour accélérer le développement d'applications, afin de s'adapter aux nouveaux besoins de l'industrie automobile (comme par exemple les technologies associées aux voitures connectées). Mario Mueller, vice-président de l’infrastructure informatique chez Volkswagen, a déclaré que l'entreprise investit dans son propre datacenter ("on-premise"), du fait que l'économie du cloud public "ne fonctionne pas aussi bien" pour les cas d'utilisation du groupe automobile.

À lire aussi : OpenStack enterprise users: Nine businesses using the open-source cloud platform

- BMW

Le constructeur automobile allemand a créé un cloud privé self-service basé sur OpenStack. BMW a choisi OpenStack pour son cloud privé, et a préféré opter pour un déploiement sans distribution OpenStack commerciale par crainte de se retrouver bloqué et d'avoir un OpenStack verrouillé (lock-in) par un éditeur.

Le responsable des infrastructures de BMW, Dr Stefan Lenz, salue l'ouverture de la plateforme Cloud OpenStack par rapport à celles des éditeurs propriétaires, et il ajoute, pour le paraphraser : "Personne ne gagne de l'argent sur la croissance de notre entreprise, personne ne vient réclamer des frais de licence inattendus après que nous ayons investi en développement sur la plateforme. Et nous n'avons déjà que trop connu cette situation".

À lire aussi : BMW chooses OpenStack for private cloud over commercial vendors due to lock-in risk

- Kirin

L'entreprise de boisson japonaise a travaillé avec les services de la firme NTT Data pour mettre en place un cloud privé. Kirin, qui avait une grande équipe d'ingénieurs, a été en mesure de réduire ses coûts d'exploitation de 75% en automatisant la construction et les tests des serveurs.

NTT Data a maintenant terminé la première partie de la migration et prévoit de migrer 500 VM et 300 To de données sur OpenStack d'ici la fin 2016, pour un objectif final de 2000 instances et 1 pétaoctet de données.

À lire aussi : Kirin brews OpenStack private cloud to reduce IT operation costs by 75 percent

- Nike

Nike a construit son cloud privé basé sur VMware dans le cadre de son plan de changement de fournisseur de services. Dans les neuf mois qui ont suivi, Nike a déployé un Cloud basé sur OpenStack avec 150 hyperviseurs et 5000 instances.

À lire aussi: USER STORIES : How OpenStack keeps Nike running smoothly

- Barclays, Wells Fargo et Bank of America

Un certain nombre de banques sont en cours d'implémentation d'une plateforme OpenStack en interne. Wells Fargo, Bank of America, American Express, Banque TD et l'organisme espagnol BBVA utilisent la solution OpenStack. Barclays a migré ses serveurs vers un cloud privé OpenStack afin de remplacer les serveurs "legacy".

À lire aussi: Barclays turns to OpenStack to manage private cloud

- Betfair

La société de jeux en ligne, Betfair, en partenariat avec Red Hat et Nuage Networks, a créé une infrastructure axée sur les APIs (Infra As Code). Le cloud privé accueillera les échanges de Betfair, il prendra en charge 120 millions de transactions par jour, 2,7 milliards de requêtes API et gérera 1,7 millions d'utilisateurs actifs.

Steven Armstrong, l'ingénieur en charge de l'automatisation des infrastructures DevOps de Betfair, sera présent à l'OpenStack Summit d'Austin à la fin du mois.


Infographie d'OpenStack

Rackspace a présenté une infographie très réussie montrant l'évolution d'OpenStack, de sa naissance jusqu'à aujourd'hui.

Je vous laisse en profiter : Infographic: OpenStack Comes of Age

Rejoignez vous aussi la conversation !

- Questions, remarques, suggestions... Contactez-nous directement sur Twitter sur @osones !
- Pour discuter avec nous de vos projets, nous restons disponibles directement via contact@osones.com !
- Enfin, la communauté Francophone d'OpenStack vous attend sur http://openstack.fr/ !

Association francophone des utilisateurs d'OpenStack'



Léo GEORGEL

La discussion continue !

Nous attendons vos questions, remarques & mots doux sur notre Twitter :