L'AWS Re:Invent 2016 en 20 annonces !



Avec plus d’une centaine d’articles publiés en 2 ans, Osones reste aujourd’hui la première source d’info en Français sur Amazon Web Services, avec un avis indépendant - parfois irrévérencieux - au sujet d’une technologie dont la complexité et l’importance croît de jour en jour. C'est dans cette optique qu'Osones vous a proposé de vivre l'AWS Re:Invent 2016, la Keynote annuelle d'Amazon Web Services. Si vous n'avez pas suivi notre twitter ou notre dossier, nous vous proposons un résumé des 20 annonces marquantes de cette semaine.


Re:Invent 2016 : la soluce en français


- Elastic GPUs pour EC2 :

La première annonce concerne les instances Amazon EC2 qui peuvent recevoir des Elastic GPU. Cette annonce peut paraître marginale, mais techniquement, c’est complètement fou. Il est désormais possible d’attacher à n’importe quelle instance une carte GPU… Exactement comme on attache un EBS à une instance. Il est ainsi possible d'utiliser le GPU pour faire des calculs fortement parallélisés dans vos applications pour une fraction du prix d'une instance EC2 orientée sur la puissance graphique. Ce service est encore en preview, et prévoit de supporter OpenGL.




- Amazon Lightsail :

Autre grande annonce de cette keynote, l’arrivée d'Amazon Lightsail dont le but est de faciliter le déploiement et l'administration de VPS dans AWS, qui comprend adresse IP fixe, terminal SSH, DNS configurable, gestion de clés ssh et monitoring serveur, ainsi que l’accès aux services AWS. Niveau tarification il faut compter 10$ pour un VPS doté d’1 Go de ram, 1 coeur et 30 Go de SSD. Deux choses à noter : contrairement aux autres services AWS, Lightsail a son propre site internet : https://amazonlightsail.com/. Certains diront que ce choix est directement destiné à DigitalOcean qui doit désormais faire attention à ses arrières.




- Instances EC2 : nouvelle famille F1, nouvelles tailles, nouvelles générations

Nouvelle famille : F1, qui permet d’utiliser un FPGA !

Amazon nous étonnera toujours ! Qui n’a jamais joué avec un FPGA à l’université ? Pour rappel, les FPGA permettent de “construire” des puces électroniques, mais de façon programmable. Un programme, écrit en général en VHDL, une fois “compilé” permet de “câbler” le FPGA. Une fois câblé, un FPGA se comporte quasiment comme un ASIC. Ce qui permet d’aller jusqu’à 30x plus vite. Pour tous les calculs matheux, les analyses statistiques, etc., c’est une excellente nouvelle !



Nouvelles tailles et générations

Du coté des familles déjà existantes, nous pouvons noter :

  • Du côté de la famille T2, qui sont des instances peu coûteuses, avec une capacité du burst, deux nouveaux types : t2.xlarge (4 vCPU, 16 Go de RAM), et t2.2xlarge (8 vCPU, 32 Go de RAM).
  • Nouvelle génération pour les instances optimisées mémoire : R4. Passage à la mémoire DDR4, beaucoup plus rapide, plus de cache L3, mais aussi capacité réseau très supérieure. Le tout pour… moins cher.
  • Une nouvelle génération pour les instances optimisées calcul : C5. Passage à la génération de processeurs Intel Skylake, toujours plus rapide. Cette nouvelle famille n’est en revanche pas immédiatement disponible.
  • Une nouvelle génération pour les instances optimisées stockage : I3. Pour qui a besoin de beaucoup, beaucoup, beaucoup d’IOPS, on touche au graal. En effet, les disques SSD sont remplacés par… des cartes NVMe, qui sont des cartes PCI-Express avec tout plein de mémoire flash. Ultra rapide. Jusqu’à 3,3 millions d’IOPS (!)




- Amazon Athena, Serverless Interactive Query Service directement dans Amazon S3 :

Côté Amazon S3, autre annonce qui risque de changer la vie de beaucoup de monde : Amazon Athena. Athena permet de réaliser des requêtes SQL directement sur S3. Nul besoin ici d’instancier un cluster Hadoop, ou Redshift, non, non, les requêtes sont jouées directement. Prochainement sur ce blog, nous vous ferons part de nos premiers essais sur ce produit qui s’annonce très prometteur.




- L'intelligence artificielle et le deep learning mis en avant sur AWS :

Si aucun service AWS ne mettait en avant l'IA et le deep learning jusqu'à présent, Amazon fait valoir ici sa forte expérience dans le domaine : des milliers d'employés chez Amazon.com, nous dit-on, bénéficient déjà de ces compétences en interne, que ce soit sur les pages produits, la logistique des entrepôts, ou via les produits grand public Echo et Alexa.



Il en ressort trois services :

Amazon Rekognition

Afin de reconnaître des produits, Amazon utilise depuis longtemps le deep learning en interne. Aujourd'hui, et sans doute pour faire face aux produits existants dans ce domaine sur Azure, Amazon Web Services introduit un service extrêmement performant : Amazon Rekognition (oui, avec un "K"). Avec l'aide de leur équipe dédiée "Computer Vision", AWS propose un service entièrement managé permettant de connaître jusqu'à la race d'un chien présent sur une de vos photos de vacances. Au delà des objets et des décors, Amazon Rekognition faire de l'analyse, de la reconnaissance et de la comparaison faciale, de la comparaison faciale via une API. Les cas d'usages mis en avant sont nombreux : de la recherche classique dans une banque d'image, de l'authentification via reconnaissance faciale, mais aussi de la reconnaissance d'expressions faciales en magasin via les systèmes de caméras de surveillance. C'est très "Person of Interest" tout ça. Il faut compter environ 1 USD par tranche de 1000 images avec une tarification dégressive au delà.


Amazon Rekognition



Amazon Polly

C'est cette fois sur l'expertise acquise sur Amazon Alexa et Echo que se repose Amazon pour proposer un service de "text-to-speech" managé : Amazon Polly. Toujours via son jeu d'API, AWS propose de changer vos textes en voix, dans des discours qu'on l'on annonce comme "naturels". Ce service d'IA reposant sur du deep learning pourra livrer en quasi-instantanée des fichiers audio (dont MP3) dans 47 voix et 24 langues. En français, ce sont Céline et Mathieu qui s'y collent. Par contre pour le "Lifelike", on ne doit pas avoir les mêmes références. Petit exemple fait maison : https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/agh-osones/speech_20161206121006627.mp3


Amazon Polly



Amazon Lex

Autre service reposant sur l'expertise d'Alexa et Echo : Amazon Lex (A-LEX, comme Alexa). Il s'agit là de proposer une réelle solution d'interfaçage Homme-Machine par du texte ou de la voix (via Amazon Polly). Encore en preview, ce service vous permettra de créer des ChatBots qui répondront avec précision en fonction du contexte et d'une analyse sémantique poussée.


Amazon Lex




- Amazon Aurora support PostgreSQL

Nous sommes très heureux de cette nouvelle, mais c'est assez explicite, rien à ajouter ! En revanche, il faut encore attendre un peu, ce n'est qu'en preview.




- Amazon Greengrass, de l'IOT qui fait sortir AWS d'AWS :

Assez incroyable, les premiers services AWS qui sortent d'AWS pointent leur nez. C'est par le biais d'Amazon Greengrass que des objets connectés - comme des Raspberry par exemple - pourront faire tourner localement du compute (via Amazon Lambda), des outils de messaging et de cache. En exécutant localement des fonctions Lambda, des objets coupés d'internet (des mines profondes, Curiosity sur une autre planète ou des champs d'éoliennes au fin fond de la Sibérie) pourront tout de même prendre un ensemble de décisions localement, avant que ces données soient exportées sur le Cloud AWS. Ce service prometteur est encore en preview limitée, nous aurons bien certainement l'occasion d'en parler davantage dans ce blog au cours des prochains mois.




- AWS Snowball et AWS Snowmobile:

AWS Snowball est un service présenté lors du précédent Re:Invent, Amazon Snowball est un hardware assez massif permettant aux entreprises d'exporter de façon rapide et sécurisée de gros volumes de données vers le Cloud AWS - sans les éventuelles contraintes réseau. Par exemple, avec une connexion dédiée de 100 Mbit/s, il faudra 100 jours pour transférer 100 téraoctets de données. Pour ce même transfert, il faut compter un jour avec deux appliances Snowball, hors délai de livraison.



Ce service est complété par Amazon Snowmobile, qui est littéralement un camion venant chercher vos données. Vous vous en doutez, l'échelle est ici tout autre : ce bel objet de 14 mètres de long vous permettra de stocker jusqu'à 100PB de données - volume qui prendrait plus de 20 ans avec une connexion dédiée d'1Gbps. D'un blanc se mariant facilement avec votre intérieur, la Snowmobile est livrée avec son système de tracking GPS, de monitoring, de vidéo surveillance 24/7. Les données sont chiffrées avec des clés 256-bits. L'histoire ne dit pas si le GPS et la climatisation sont en option.




- AWS OpsWorks for Chef Automate et Amazon EC2 Systems Manager, pour faciliter l'automation de vos infrastructures :

L'automation reste un des points importants des infrastructures Cloud. Pour renforcer cette partie, AWS annonce deux services : AWS OpsWorks for Chef Automate, un serveur Chef managé et scalable, et Amazon EC2 Systems Manager qui centralise la gestion des systèmes d'exploitation (patchs d'OS, créations d'images systèmes, configurations Windows ou Linux...) à la fois sur des instances EC2 et sur des machines virtuelles existant en local dans vos datacenters. AWS EC2 Systems Manager est au final la seule mention au Cloud Hybrique de ce Re:Invent, alors que nous nous attendions à en attendre parler davantage. Systems Manager semble très prometteur, mais encore très récent. On attend que la documentation s'enrichisse un peu. En attendant, les équipes Osones vous feront part rapidement de leur ressenti sur ce nouveau service.




- Un outil de Build intégré à AWS :

Werner continue sa Keynote en évoquant les services pour gérer et déployer du code : AWS CodeCommit, CodePipeline et CodeDeploy. Il manquait un élément à cette suite pour builder du code. C'est chose faite avec AWS CodeBuild pour répondre à ce besoin sans avoir à passer par des outils tiers (TravisCI, CircleCI, ...).




- AWS X-Ray :

Un nouveau service arrive entre l’analyse et le debug d’application : AWS X-Ray. Encore en version preview, ce service permet de voir comment se comporte votre application aussi bien en développement qu’en production. Vous allez pouvoir déterminer les points de contention de votre application. X-Ray fonctionne avec EC2, ECS et Elastic Beanstalk, et devrait là encore faciliter la vie de beaucoup de clients.




- AWS Personnal Health Dashboard :

Vous connaissez peut-être le "AWS Service Health Dashboard qui permet sur http://status.aws.amazon.com de suivre l'état des différents services AWS. Et bien AWS Personnal Health Dashboard est un peu la même chose, mais avec quelques twists : les "événements" qui peuvent arriver sur les services AWS sont triés en fonction de vos usages et de vos régions, et remontés automatiquement dans votre console en cas de soucis. Les notifications proactives permettent d'avoir rapidement une vision de ce qu'il va se produire (événements planifiés), ou des incidents en cours coté Amazon Web Services. Il peut également s'intégrer avec Amazon CloudWatch pour mettre en place un ensemble de mesures automatisées.




- AWS Shield, un service activé par défaut pour tous :

Autre nouveau service : AWS Shield. Ce service est activé par défaut sur tous les comptes dès à présent et permet de renforcer la sécurité de la plateforme contre les attaques de type DDoS. Si la vrsionStadard est gratuite, une version advance du service permet de protéger plus particulièrement les services ELB, CloudFront et Route53 contre les attaques.




- Amazon PinPoint, un service de notification push très ciblé :

Voici un service qui plaira aux créateurs d’application mobile. AWS a mis au point un produit permettant d’analyser en temps réel le comportement des utilisateurs, et de mieux les cibler pour monétiser au mieux vos applications. Ce service est Amazon PinPoint, donnant accès à différentes métriques vous permettant de prendre de meilleurs décisions. Vous pourrez par exemple segmenter vos utilisateurs en fonction du nombre de fois qu'ils ouvrent l'appli dans la journée, et envoyer des messages différents à ces segments. Un dashboard complet vous permettra de suivre en temps réel les résultats de ces notifications. Des métriques custom en fonction d'actions particulières de vos applications sont bien entendus possibles, tout comme la possibilité d'importer des données externes en CSV ou JSON.




- AWS Glue, un service ETL managé :

Besoin d’explorer, modifier, déplacer des informations entre les différents systèmes de stockage et bases de données ? Amazon a pensé à vous avec AWS Glue. AWS Glue est un service d'ETL managé, qui permet de transformer des données provenant de différentes sources tel que S3, RedShift, RDS et autres compatibles avec JDBC. AWS Glue gère Python, Spark, Git et autres IDE en fonction des sources que vous aurez indiqué préalablement, et il vous restera à choisir le moment où vous voudrez l’exécuter. AWS Glue est annoncé, mais n'est pas encore disponible.




- Un service qui simplifie la gestion des Batchs :

Passons au service qui fera plaisir à beaucoup de personnes, AWS Batch, un gestionnaire de jobs managés. Configurer l'environnement d’exécution, les jobs et leurs priorités, choisissez quand elles doivent être exécuté, et voilà. Le service est actuellement en preview, il faudra donc faire une demande pour pouvoir le tester.




- Amazon Lambda était la star :

AWS Lambda est un service de calcul qui exécute votre code en réponse à des événements que vous déterminez, soit en provenance d'un service Amazon soit en provenance d'un événement extérieur invoqués via le SDK AWS et le SDK AWS Mobile.Annoncé lors du Re:Invent 2014, Lambda bénéficie cette année encore de nombreuses évolutions et nouveautés.

Support du C

Lambda est maintenant compatible avec NodeJS 4, et pourra aussi faire tourner un langage made in Microsoft “C#”.



Aws Lambda@edge

C'est du Lambda classique, mais que l'on peut executer directement depuis les edge locations (ou points de présence) d'Amazon CloudFront. Uniquementdisponible en NodeJS, cette option vous permettra de répondre encore plus rapidement en étant plus proche du demandeur.



AWS Step Functions

Et nous terminons cette keynote avec un nouveau service, AWS Step Functions. Une fonctionnalité qui vous assurera que vos Lambda s’exécutent dans le bon ordre, et tout cela visuellement pour plus de facilité. Choisissez quand et dans quelles conditions vos Lambda vont être exécutés.



Voilà pour le tour d'horizon complet et en Français concernant ce Re:Invent 2016 ! Nous allons bien entendu alimenter ce blog au fur et à mesure que les Experts Osones digèrent ces nouveautés. Vous pouvez d'ici là retrouver le dossier complet dédié au summit Amazon Web Services :



La discussion continue !

Nous attendons vos questions, remarques & mots doux sur notre Twitter :