Qu'est-ce qu'Amazon RDS : Amazon Relational Database Service


Après avoir traité le cas Amazon S3, Osones vous propose un article pour tout savoir sur Amazon RDS, le service de Bases de données relationnelles managées dans le Cloud.
Vous pouvez à tout moment retrouver ces informations sur la page produit Amazon RDS (fr).


Qu'est-ce qu'Amazon RDS ?


Qu'est-ce qu'Amazon RDS

Très trivialement, Amazon RDS est un service de base de données relationnelle qui vous permet de choisir parmi six moteurs de base de données :

  • MySQL
  • MariaDB,
  • Oracle,
  • Microsoft SQL Server,
  • PostgreSQL.
  • AuroraDB, le moteur MySQL (et bientôt PostgreSQL) offert par Amazon.


Pourquoi utiliser RDS ?

Amazon RDS est un servie managé par AWS. Aucune crainte : « managé » n’implique pas de lock-in vendeur particulier ! Vos moteurs de bases de données sont toujours les mêmes, et vous pouvez migrer vers AWS ou depuis AWS vers un autre hébergeur via un dump de vos bases. Ainsi, une base MySQL sur RDS restera une base MySQL classique.


Qu'est-ce qu'un service managé sur AWS ?

La notion de managé apporte cependant un certain nombre d’avantages, puisque cela indique la gestion par AWS d’un certain nombre d’opérations qui ne vous reviennent plus :

  • La mise en service de la base de données sans gestion de l’OS hôte,
  • L’application automatique de correctifs logiciels, avec la possibilité d’opt-out ou de spécifier des plages horaires pour ces maintenances,
  • Sauvegardes automatisés de vos BDD et journaux de transactions pour une restauration rapide,
  • Snapshots automatiques vers Amazon S3,
  • Les déploiements Multi-AZ. Dans l’infrastructure AWS, cela signifie la création d’un read-replica dans une deuxième Zone de Disponibilité au sein de la même région AWS,
  • La gestion du chiffrement des données au repos et en transit…

Le tout en bénéficiant bien entendu des atouts d’AWS : paiement à l’usage, accès aux services de surveillances tels qu’Amazon CloudWatch, de notifications comme Amazon SNS, le contrôle via API etc.


Contactez des Experts AWS certifiés !


Le cas Amazon Aurora :

Annoncé lors de l'AWS re:Invent 2014 - la keynote Annuelle d'Amazon Web Services - Amazon Aurora est un moteur de base de données relationnelle « Made in Amazon ».


Qu'est-ce qu'Amazon Aurora ?

Compatible avec MySQL 5.6, Amazon Aurora garantit un débit jusqu'à 5 fois supérieur à celui d'une base de données MySQL standard, à matériel égal. Côté sécurité et PRA, Amazon Aurora isole vos données dans un VPC Amazon et peut chiffrer automatiquement vos données en transit. Par ailleurs, Aurora est conçu pour offrir une disponibilité de plus de 99,99 %, en répliquant les données six fois dans 3 zones de disponibilité et en les sauvegardant en continu dans Amazon S3. La restauration en cas de panne physique du système de stockage est transparente et les instances redémarrent généralement en moins d'une minute. De quoi assurer sereinement la continuité de vos applications.

Un des grands avantages d'Aurora est la capacité de séparer les lectures et les écritures. Si ces dernières devront être faites sur le master, les replicas eux pourront répartir les lectures, et donc décharger le master de bon nombre de sollicitations !

Disponible depuis le 8 septembre 2016, le read-replicas – jusqu’à 15 Read-Replicas par Master ! – pourront être accédés via un unique EndPoint qui répartira ensuite la charge uniformément.

En cas d’erreur sur le Master, la bascule se fera automatiquement via un Read-Replica – automatiquement ou suivant un ordre que vous aurez déterminé – sans devoir modifier ces endpoints d’écriture et de lecture. Ce qui simplifie grandement la gestion de l’infra coté applicatif.


Amazon RDS : la qualité AWS !

Sur le service Amazon RDS, les innovations tournent autour de 4 piliers fondamentaux :

  • la haute disponibilité
  • les capacités avancées de monitoring
  • la simplification de la gestion de la sécurité
  • les MAJ des moteurs

Ces 4 piliers font régulièrement l'objet de nombreuses améliorations chaques année. Nous avons regroupé ici l'intégralité des nouveautés concernant Amazon RDS au cours de l'année 2016. Les liens pointent vers les articles originaux en anglais.


Haute disponibilité :

Voici l'ensemble des nouveautés AWS annoncées sur RDS afin d'augmenter les capacités de haute disponibilité des bases de données :

  • Les SLA d'Amazon RDS s'applquent pour les bases MariaDB.
  • Amazon RDS propose le Multi-AZ pour SQL Server dans la région Asia Pacific (Seoul).
  • Amazon RDS pour PostgreSQL supporte les read replicas cross-region.
  • Amazon RDS pour PostgreSQL supporte la réplication logique.
  • Amazon RDS propose des read replicas entre plusieurs régions de bases de données chiffrées.
  • Amazon Aurora permet de hierarchiser les Read Replica en cas de failover.
  • Amazon Aurora supporte les read replicas cross-region.
  • Amazon RDS permet de copier des snapshots chiffrés entre plusieurs régions.
  • Amazon RDS pour SQL Server supporte les fonctions natives de Backup/restauration de SQL Server avec S3.

  • Monitoring avancé :

    Depuis fin 2015, AWS propose de l' "Enhanced Monitoring" pour RDS, c'est à dire un ensemble d'une cinquantaine de métriques avancées. Couvrant bien entendu le CPU, la mémoire, les I/O ou la gestion des files systems, ces métriques peuvent proposer une granularité allant jusqu'à la seconde. Ces métrique, disponibles pour MySQL, MariaDB et Amazon Aurora ont continuées de s'étofées en 2016 :

  • Le monitoring avancé sur Amazon RDS est disponible pour MySQL 5.5.
  • RDS Enhanced Monitoring is now available in Asia Pacific (Seoul).
  • Le monitoring avancé sur Amazon RDS est disponible en Amérique Latine (Sao Paulo) et en Chine (Beijing).
  • Le monitoring avancé est disponible sur Amazon RDS pour les BDD Oracle.
  • Le monitoring avancé et des options pour forcer les connexions SSL sont disponibles sur Amazon RDS pour PostgreSQL.
  • Le monitoring avancé est disponible sur Amazon RDS pour SQL Server.

  • Sécurité :

    Un des enjeux majeurs du Cloud Computing est la sécurité, et ce dernier point est loin d'être un soucis. De plus en plus d'opions et d'outils permettent d'assurer les meilleurs conditions de sécurité. Dans le cas de RDS par exemple, il est bien entendu possible de chiffrer ses données, aussi bien au repos qu'en transit. Retour sur les améliorations de sécurités apportées en 2016 :

  • Un plugin d'audit de sécurité de MariaDB est maintennt disponible pour RDS MySQL et MariaDB.
  • Amazon RDS pour SQL Server supporte l'autentification Windows.
  • Les distributions Oracle sur Amazon RDS supportent les Secure Sockets Layer (SSL) et les "Oracle Native Network Encryption (NNE)".
  • Amazon RDS pour Oracle supporte l' "Oracle Label Security (OLS)".
  • RDS support le partage de snapshots chiffrés entre différentes régions.
  • Amazon RDS vous permet de spécifier un VPC pour vos bases de données.
  • Amazon Aurora permet de partager les snapshots chiffrés entre différents comptes AWS.

  • MAJ des moteurs de bases de données :

    La communauté OpenSource ou les vendeurs de bases de données commerciales ont un rythme de sorties soutenu, et les équipes AWS font tout pour suivre au maximum les montées de version. Voici les nouvelles versions supportées en 2016 :

    MariaDB

  • Support de MariaDB 10.1.
  • Mise à disposition d'un outils de migration de RDS MySQL vers RDS MariaDB.
  • MySQL

  • Support de MySQL 5.7.
  • Mise-à-jour managée de MySQL 5.6 vers 5.7.
  • SQL Server

  • Support de "SQL Server 2008 R2 SP3" et de "SQL Server 2012 SP"3.
  • Support de Microsoft SQL Server 2016.
  • Oracle

  • Trafic sortant possible depuis des DNS personnalisés.
  • Support des patches PSU de janvier, amélioration des arborescences personnalisés et support des privilèges de lecture seule. .
  • Support des patches PSU davril et de l' "Oracle Repository Creation Utility (RCU)".
  • Montée en version majeurs de 11g vers 12c.
  • Support du "Oracle Enterprise Manager (OEM) Cloud Control".
  • RDS propose Oracle Standard Edition Two (SE2).
  • Amazon Aurora

  • Création d'un cluster MySQL rendu possible à partir d'un Backup.
  • Parallel read-ahead.
  • Single reader endpoint.
  • Intégration d'AWS Lammbda.
  • Chargement de données à partir d'Amazon S3.
  • Spatial indexing & zero-downtime patching.
  • Efficient storage of binary logs.
  • Patching et maintenance au niveau du cluster.
  • Lock compression, performance schema, hot row contention improvements, improved memory handling, and smart read selector.
  • HIPAA-eligibility.


  • Voilà, vous savez tout ! Vous êtes désormais au top sur Amazon RDS :) Si vous l'avez loupé, nous avons aussi un dossier pour tout savoir sur Amazon S3 !

    N'hésitez pas à nous faire vos retours sur notre twitter @Osones, ou à contacter nos Experts si vous avez besoin d'aide !

    Vous pouvez aussi rejoindre le groupe LinkedIn des Utilisateurs Francophones d'Amazon Web Services (AWS).

    AWS user group FR

    La discussion continue !

    Nous attendons vos questions, remarques & mots doux sur notre Twitter :